Tous les articles par (:)

Rêver . Oser . Travailler et Ne jamais Abandonner

L’âge n’est pas garant de génie! 

C’est à Panayotis Pasquot, emblême d’une jeunesse percutante et d’un travailleur, que reviennent ces mots.

Dans son TED, il revient sur un moment de sa vie qui l’a boosté ou comment une petite phrase peut avoir un impact énorme.

Je pense que Tout est possible à qui   –  Rêve  –  Ose  –  Travaille et N’abandonne Jamais.

Le rêve pousse l’ambition à se créer et pour que cette ambition se consolide et se renforce, il faut croire à ses rêves. Antoine de St Exupéry le dit par ces mots: « Fais de ta vie un rêve et d’un rêve, une réalité ».

Pour que ce rêve devienne ambition, c’est à chacun d’y croire et à l’entourage de l’encourager. Et pour passer du rêve à une réalité, il faut une petite étincelle.

Ce qui compte, c ‘est d’Oser. 
Oser pour découvrir, Oser se faire confiance. C’est un peu se mettre en danger, c’est perdre ses repères. Ne rien faire, c’est être sûr de ce qu’on fera demain.                      

– Travailler – Pour trouver ce qui a du sens profond chez chacun de nous, il faut renouveler les expériences, essayer et ne pas y arriver et recommencer. « Travailler » ici n’est pas nécessairement très rémunérateur mais tellement plus inestimable. Il reste alors à orienter tous ses choix vers sa passion et son travail, trouver un but et donner de la cohérence.

– Ne pas abandonner – Beaucoup de petits obstacles se trouvent sur chaque chemin, et affaiblissent cette petite flamme qui nous disait « Oui, tu peux devenir…, tu peux être …. ». Le risque, c’est de voir cette petite flamme en nous s’éteindre. Pour ne pas abandonner, pour entretenir cette petite flamme, il faut aller vers les personnes qui nous inspirent, nous influencent pour nous redonner cette petite étincelle.

Ecrit sur un air de Samarabalouf – Les Jours qu’on Aime

Les petites cantines

Après le passage de Rob Hopkins en France pour une transition énergétique et sociétale, le projet « Les Petites Cantines » est tout à fait à propos:

LPC2

c’est un lieu …

…où cuisiner, manger et parler ensemble

…pour enrichir les vies de quartier, améliorer l’intégration et la mixité sociale, mais aussi créer du lien inter-générationnel & inter-classes sociales.

 Les Petites Cantines ont ouverts plusieurs cantines à Lyon, vivement que l’une d’entre elles vienne s’implanter encore plus près de chez nous…
Pour plus d’information: http://www.lespetitescantines.org/

Volerez-vous assez haut?

Dans la catégorie « Développement professio
nnel et personnel – Créativité, « La supercherie d’Icare » de Seth Godin est un livre percutant et passionnant !

« On connaît tous la légende d’Icare, qui désobéit à son père, lequel lui recommande de ne
pas voler trop près du soleil et se noie dans la mer.
La leçon à tirer semble claire: ne prenez pas trop de risques, restez dans votre zone de sécurité, suivez les conseils des experts, ne désobéissez pas.
L’autre partie de la légende, oubliée, c’est qu’en volant trop bas, Icar risque d’être happé par les vagues. »

L’économie connectée d’aujourd’hui est une chance incroyable pour dépasser le conformisme, les objectifs modestes et rêves médiocres; c’est une invitation à voler plus haut que jamais.lsicare
Qu’elle soit professionnelle ou non, il est urgent de considérer toute activité comme un art et d’agir comme tel: personnaliser son travail, le façonner au fil du temps, le partager pour qu’il trouve son public puis tout recommencer.
« Désormais la créativité, l’art, la capacité à émouvoir un autre que soi ont plus de valeur que toute autre chose. »

Et si vous redoutez le regard de l’autre pour vous lancer, n’oubliez jamais que tout est une question de point de vue:
Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide. (Einstein)

et Paf…

L’élection américaine y est sûrement pour beaucoup dans la motivation d’écrire ce billet.
Parce que les résultats ont été à l’opposé de ce que prédisaient les sondages, il m’est apparu plus évident encore que les réseaux sociaux dans lesquels chacun évolue ne sont qu’un reflet de soi: c’est rassurant et c’est complaisant. On y trouve des gens qui nous ressemblent, qui partagent les mêmes valeurs sinon les mêmes activités: le « risque » de la découverte de l’autre y est très limité.

Mais comment ouvrir une partir de son activité « sociale » et « digitale » à d’autres bulles?

Comme dit très justement dans le billet de Mischler: « nos bulles nous sécurisent, nous rassurent, cela étant, aucune bulle n’est durable, et d’une manière ou d’une autre, vient inexorablement le moment où elle éclate. Rester dans sa bulle ou ses bulles, aujourd’hui et plus encore demain, c’est prendre le risque de l’immobilisme, de l’inaction, et qui sait, de voire brusquement un jour ou l’autre sa ou ses bulles éclater sans y être préparé. La confrontation subite « à une nouvelle réalité » risquant alors fort d’être d’autant plus difficile…« 

Sortir de sa zone de confort est un défi citoyen.
Les événements politiques récents montrent que nous sommes arrivés dans l’ère de la post-vérité et qu’à partir du moment où « beaucoup de gens disent que », ça tient place de vérité. C’est rassurant de partager le même avis que son voisin. Malheureusement, l’obscurantisme n’a jamais été autant relayé que ces derniers temps.

Au-delà des élections américaines, au-delà de la politique, l’obscurantisme est l’arme des industriels pour faire « diversions » et influencer « la science » (A écouter: l’interview de Corporate Europe Obervatory, analystes des lobbies (lien)

Face à l’obscurantisme, il y a la culture, il y a la science (celle sans intérêts financiers).
Se former, Se cultiver, et Réfléchir sont des devoirs civiques.

Mischler évoque qu’au Canada « Prendre des risques » se dit « Prendre des Chances » (ou plus justement ‘courir sa chance’).

Puisse cette nouvelle année être l’occasion de courir sa chance et sortir de sa bulle plutôt que d’attendre qu’elle n’éclate. Le livre de Seth Godin, « La supercherie d’Icare » saura peut-être vous inspirer pour sortir de votre zone de confort, alimenter votre réflexion sur la nécessité de prendre des risques, notamment de vous lâcher, d’être vous-même, et de sortir des sentiers battus. D’exister.

Famille presque Zero Dechet

Je ne saurais pas dire si c’est parce que « d é c h e t » rime avec excès mais toujours étant, j’ai longtemps considéré l’initiative Zero Déchet comme faisant partie du paysage sans jamais réussir à m’y intéresser.

Il suffit parfois d’une personne….d’un collègue….qui partage son enthousiasme …pour subitement s’ouvrir un peu plus. Voilà comment j’ai commencé à regarder de plus près ce que pouvait être le concept « Zero Déchet »appliqué à mon quotidien, en commençant par la lecture de Famille presque Zero Dechet, qui était tout simplement passionnante.

Le livre est extrêmement agréable à lire, très imagé, pratico-pratique avec ses catégories « Cosmétiques », « Alimentation », etc. ; il est rempli d’anecdotes, de retours d’expériences et de recettes pour faire ses produits soi-même.

Un petit guide très motivant pouvoir être rapidement feuilleté  et donner un coup de pouce au « fait maison » et « zero dechet ».

« Avec ce livre, les bonnes idées de quelques-uns deviennent la chance de tous. » Nicolas Hulot

Une version bande dessinée est censée sortir très prochainement (2017 ?)

Illustration: Une vie sans gâchis

Le mouvement de Transition

« La Transition stimule le flux créatif des gens ordinaires pour se rassembler au-delà des différences pour utiliser au mieux leurs ressources, leurs énergies, leurs esprits. »

« La Transition: une économie où chacun a une place, une valeur et un but. »

« La Transition: c’est imaginer son quartier, sa ville dans 20, 30 , 50 ans quand nous aurons réussi à créer quelque chose d’inclusif et florissant »

‘Parce qu’on envisage les choses rue par rue,  les gens peuvent se mettre à en imaginer les conséquences, à quoi ressemblera à une petite échelle un monde post pic pétrolier, économe en carbone’

Le mouvement de Transition, présenté dans le documentaire « In Transition 2.0 », « est né en Grande-Bretagne en 2006 dans la petite ville de Totnes. L’enseignant en permaculture Rob Hopkins avait créé le modèle de Transition avec ses étudiants dans la ville de Kinsale en Irlande un an auparavant. Il y a aujourd’hui plus de 2 000 initiatives de Transition dans le monde, en 50 pays, dont 150 en France, réunies dans le réseau International de la Transition.

Il s’agit d’inciter les citoyens d’un territoire (bourg, quartier d’une ville, village…), à prendre conscience, d’une part, des profondes conséquences que vont avoir sur nos vies la convergence du pic du pétrole et du changement du climat et, d’autre part, de la nécessité de s’y préparer concrètement. »

Il s’agit de mettre en place des solutions fondées sur une vision positive de l’avenir adressant:

  • le changement climatique
  • la résilience de nos territoires
  • la coopération et solidarité au niveau local
  • les compétences pour une autonomie locale

« In Transition 2.0 » présente les 4 principales étapes de la Transition à travers des initiatives aux 4 coins du monde (US, Japon, Italie, etc.):

  • Etape 1 – Sensibilisation ‘Starting Out’: films, affiches, porte à porte
  • Etape 2 – Approfondissement ‘Deepening’: organisation d’un groupe de personnes autour du projet
  • Etape 3 – Connection ‘Connecting’ : créer des liens pour enraciner le projet plus profondément dans le quartier, ville, communauté et le rendre pertinent pour le plus grand nombre
  • Etape 4- Développement ‘Building’: penser plus globalement et stratégiquement avec la création de sociétés d’énergie, de monnaies locales, d’entreprises sociales etc.

La Transition appelle chacun de nous à prendre un certain niveau de responsabilité. Elle fait naître en nous des étincelles de créativité. Elle nous fait voir le jardin du voisin différemment et les toits des immeubles comme un lieu à haut potentiel!

La Transition apparaît clairement comme un cercle vertueux pour l’être humain
 REVER   –  PLANIFIER  – AGIR  – CELEBRER
où l’épanouissement individuel et collectif marchent de paire !

Liens

  • La Transition en France (Cliquez ici)
  • Transition Networks (Cliquez ici)