Et si l’école de demain n’était finalement pas celle d’hier ?

L’école primaire ne cesse de connaître de nouvelles réformes pour la moderniser, pour intégrer les nouvelles technologies, pour la débarrasser de tous les archaïsmes.

Mais l’école de demain doit-elle être:

  • L’école de la méthodologie plutôt que celle du savoir?
  • Une école moderne et connectée 2.0?
  • …?

Aujourd’hui, l’IUFM demande aux maîtres de ne plus transmettre de connaissances pour ne pas contraindre les apprenants à la passivité mais de leur apprendre à apprendre pour que l’école soit celle de la méthodologie plutôt que du contenu.

Par cette injonction et ces réformes, l’auteur considère qu’elles contribuent à faire de l’école une école immédiatement progressiste, d’immédiate créativité, qui finalement en fait une école en régression permanente.

D’après l’auteur, nous vivons une sorte de fascination collective pour l’immédiateté. Seulement, l’être humain n’est pas un être d’immédiateté mais un être de médiation,  un être de culture. L’être humain, contrairement à l’animal, n’est pas immédiatement accompli (lui-même).

Le cas du coucou gris, oiseau parasite qui pond ses œufs dans le nid d’autres oiseaux est pris pour exemple. Quand le bébé coucou arrive à maturité, ce qui arrive plus vite que chez les autres espèces, et si tôt la tête sortie de sa coquille, le bébé coucou casse les coquilles des autres œufs et les jette par dessus bord. Le petit coucou sait immédiatement ce qu’il doit faire. Il possède immédiatement toutes les facultés de son espèce (sans passer par l’école des coucous).

Bébé, l’être humain sait aussi faire des choses extraordinaires pour son espèce: il est capable de penser, de parler, d’aimer, d’innover..etc. mais pour y parvenir, il a besoin de rencontrer une altérité et une autorité pour apprivoiser sa propre nature. Pour penser, il a besoin des mots de ses parents, ces mots issus d’une culture du passé, d’une histoire ancienne et qui répondent à une longue liste de règles d’usage et de construction. De fait, on ne peut s’accomplir sans l’héritage du passé : ce que nous avons reçu du passé fonde ce que nous faisons aujourd’hui.

Pour innover, il faut recevoir le plus possible du passé pour en faire quelque chose de profondément nouveau. L’artiste est libre car il est capable de produire demain ce qui n’existait pas hier. Devenir un grand artiste n’est pas du tout immédiat. Ce n’est pas immédiat d’exprimer quelque chose de soi, quelque chose de personnel, d’exprimer sa créativité. Il tire du passé la matière de sa propre créativité personnelle. De même, Steve Jobs prétend qu’il n’aurait jamais inventé le Mac sans s’essayer à la calligraphie.

En phase avec Hanna Arendt et Pierre Bourdieu, pour FX Bellamy, l’école de demain est nécessairement celle d’hier. L’école de demain ne peut se passer des cours primaires comme les mathématiques et autres savoirs. L’école de demain ne peut pas seulement être l’école de la méthodologie. L’école de demain a pour rôle de préparer les élèves à la modernité du monde qui vient. Cela suppose d’une certaine façon de renouer avec la culture en tournant par principe le dos à la fascination contemporaine à l’immédiateté, c’est à dire aux technologies du numérique.

La nouveauté qui surgira demain suppose de faire de l’école ce chemin, la médiation, qui conduira les élèves vers leurs propres nouveautés, leurs propres créativités. La clé vers l’avenir, c’est précisément le passé.

Le point de vue est intéressant pour ce qui est du contenu et du rôle de l’école de demain ; cela n’exclut pour autant pas la mise en place de nouvelles formes d’enseignement plus respectueuses de l’enfant (cf. Céline Alvarez, Montessori, etc.) et en opposition radicale avec les pratiques du siècle dernier.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s