De la connaissance de soi

« Chacun doit découvrir Qui il est et Ce pour quoi il est fait.

Chercher au-delà de tous les conditionnements d’éducation, et sociaux-culturels que nous avons reçu.

Ce qui se cache derrière: le Bonheur.
Ce n’est surtout pas un devoir, mais un phénomène naturel qui se produit quand on cherche à réaliser sa nature profonde (Spinoza), encore appelé processus d’individuation.

Bonheur

Le bonheur passe par le plaisir mais la somme des plaisirs ne conduit pas nécessairement au bonheur. Trop manger rend malade.

Il s’agit de sélectionner les plaisirs, mettre de l’ordre dans ses passions, rechercher l’harmonie et la fluidité (Epicure), mais aussi ne pas vouloir contrôler sa vie, ou craindre de perdre, et surtout, être attentif à ce que l’on fait, là-maintenant, et puis après. »

Merci Frédéric Lenoir pour ce discours très juste.

Sustainable Happiness ou comment trouver son équilibre personnel et durable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s