TRANSMETTRE … donner – recevoir – redonner.

A l’occasion de « notre » première rentrée scolaire comme jeunes parents, s’est posée la question de l’éducation que nous souhaitions pour notre enfant : école publique, écoles alternatives en tout genre, etc.

De par ma mère, éternelle militante pour l’école publique, choisir une école privée ou une école « alternative » me mettait mal à l’aise dans le sens où cela conduit nécessairement à ghettoïser certaines parties de la population. Si tous les parents éduqués envoient leur enfant dans une école non publique, cela revient à laisser l’école publique aux moins aisés financièrement, socialement, etc., et ainsi, à délaisser une institution – non parfaite mais précieuse à la société – dans le sens où elle offre une certaine «Egalité » des chances.

Au-delà de cette considération, il s’agissait de réfléchir à nos attentes vis-à-vis de l’école et plus globalement de ce que l’on voulait transmettre à notre enfant. Comme tout parent, on lui souhaite le meilleur, encore faut-il savoir l’identifier : est-ce lui choisir un cercle privilégié ou familier en terme de méthodes d’apprentissage, d’encadrement, d’environnement social ou lui laisser faire ses armes dans un endroit moins favorisé et moins familier.

Transmettre_livre

 

Un ouvrage composé par 8 auteurs bien connus des domaines de la psychologie, de l’éducation et de la sagesse s’est révélé précieux dans cette réflexion.

« TRANSMETTRE – Ce que nous nous apportons les uns les autres »

Un livre très inspirant pour développer notre côté « conspirateur positif » !

Lire la suite

Publicités

Enivrez-vous.

Il faut être toujours ivre.
Tout est là : c’est l’unique question.

Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du Temps
Qui brise vos épaules et vous penche vers la terre,
Il faut vous enivrer sans trêve.

Mais de quoi ? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise.
Mais enivrez-vous.

Et si quelquefois, 
Sur les marches d’un palais,
Sur l’herbe verte d’un fossé,
Dans la solitude morne de votre chambre,
Vous vous réveillez,
L’ivresse déjà diminuée ou disparue,

Demandez au vent, à la vague, à l’étoile, à l’oiseau, à l’horloge,
A tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle,
Demandez quelle heure il est ;
Et le vent, la vague, l’étoile, l’oiseau, l’horloge, vous répondront :
« Il est l’heure de s’enivrer !

Pour n’être pas les esclaves martyrisés du Temps,
Enivrez-vous ; enivrez-vous sans cesse !
De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise.

Baudelaire, Le Spleen de Paris, XXXIII

L’ingénierie positive…via La Clavette

Comment donner du sens à son travail d’ingénieur pour qu’il ait un impact social et écologique?

Isabelle Huynh, jeune ingénieure diplômée de l’INSA, a lancé le projet La Clavette pour aller à la rencontre d’initiatives à travers le monde qui mêlent technologie, solidarité, et durabilité.

Le projet La Clavette regarde comment rapprocher ses valeurs personnelles (savoir-faire, compétences) à ses valeurs éthiques (principes moraux); son nom fait référence au terme mécanique de la pièce qui lie en rotation deux autres pièces.

L’ingénierie positive est en marche pour donner une importance nouvelle à:
– La circularité
– L’open Source
– Low-tech

Après la phase d’exploration, La Clavette souhaite sensibiliser les entreprises et employés à l’ingénierie positive, développer des démarches d’innovation pour concevoir autrement, et fédérer les professionnels/acteurs au sein d’une communauté vivante.

Rêver . Oser . Travailler et Ne jamais Abandonner

L’âge n’est pas garant de génie! 

C’est à Panayotis Pasquot, emblême d’une jeunesse percutante et d’un travailleur, que reviennent ces mots.

Dans son TED, il revient sur un moment de sa vie qui l’a boosté ou comment une petite phrase peut avoir un impact énorme.

Je pense que Tout est possible à qui   –  Rêve  –  Ose  –  Travaille et N’abandonne Jamais.

Le rêve pousse l’ambition à se créer et pour que cette ambition se consolide et se renforce, il faut croire à ses rêves. Antoine de St Exupéry le dit par ces mots: « Fais de ta vie un rêve et d’un rêve, une réalité ».

Pour que ce rêve devienne ambition, c’est à chacun d’y croire et à l’entourage de l’encourager. Et pour passer du rêve à une réalité, il faut une petite étincelle.

Ce qui compte, c ‘est d’Oser. 
Oser pour découvrir, Oser se faire confiance. C’est un peu se mettre en danger, c’est perdre ses repères. Ne rien faire, c’est être sûr de ce qu’on fera demain.                      

– Travailler – Pour trouver ce qui a du sens profond chez chacun de nous, il faut renouveler les expériences, essayer et ne pas y arriver et recommencer. « Travailler » ici n’est pas nécessairement très rémunérateur mais tellement plus inestimable. Il reste alors à orienter tous ses choix vers sa passion et son travail, trouver un but et donner de la cohérence.

– Ne pas abandonner – Beaucoup de petits obstacles se trouvent sur chaque chemin, et affaiblissent cette petite flamme qui nous disait « Oui, tu peux devenir…, tu peux être …. ». Le risque, c’est de voir cette petite flamme en nous s’éteindre. Pour ne pas abandonner, pour entretenir cette petite flamme, il faut aller vers les personnes qui nous inspirent, nous influencent pour nous redonner cette petite étincelle.

Ecrit sur un air de Samarabalouf – Les Jours qu’on Aime

Les petites cantines

Après le passage de Rob Hopkins en France pour une transition énergétique et sociétale, le projet « Les Petites Cantines » est tout à fait à propos:

LPC2

c’est un lieu …

…où cuisiner, manger et parler ensemble

…pour enrichir les vies de quartier, améliorer l’intégration et la mixité sociale, mais aussi créer du lien inter-générationnel & inter-classes sociales.

 Les Petites Cantines ont ouverts plusieurs cantines à Lyon, vivement que l’une d’entre elles vienne s’implanter encore plus près de chez nous…
Pour plus d’information: http://www.lespetitescantines.org/

Volerez-vous assez haut?

Dans la catégorie « Développement professio
nnel et personnel – Créativité, « La supercherie d’Icare » de Seth Godin est un livre percutant et passionnant !

« On connaît tous la légende d’Icare, qui désobéit à son père, lequel lui recommande de ne
pas voler trop près du soleil et se noie dans la mer.
La leçon à tirer semble claire: ne prenez pas trop de risques, restez dans votre zone de sécurité, suivez les conseils des experts, ne désobéissez pas.
L’autre partie de la légende, oubliée, c’est qu’en volant trop bas, Icar risque d’être happé par les vagues. »

L’économie connectée d’aujourd’hui est une chance incroyable pour dépasser le conformisme, les objectifs modestes et rêves médiocres; c’est une invitation à voler plus haut que jamais.lsicare
Qu’elle soit professionnelle ou non, il est urgent de considérer toute activité comme un art et d’agir comme tel: personnaliser son travail, le façonner au fil du temps, le partager pour qu’il trouve son public puis tout recommencer.
« Désormais la créativité, l’art, la capacité à émouvoir un autre que soi ont plus de valeur que toute autre chose. »

Et si vous redoutez le regard de l’autre pour vous lancer, n’oubliez jamais que tout est une question de point de vue:
Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide. (Einstein)